Difficile d’échapper au stress… Or, si celui-ci peut-être positif lorsqu’il est passagé, il est dangereux lorsqu’il devient chronique. Pour préserver notre santé physique et psychique, apprenons à nous détendre et à calmer les fluctuations du mental !

Par Laurence Pinsard 

 

 

Éprouvé sur une courte période, le stress peut être un élément positif : il nous permet de donner le meilleur de nous-même. C’est d’ailleurs ce que la nature a prévu : en cas de danger, nous devons pouvoir réagir très vite afn de nous battre ou de prendre la fuite (c’est le fameux fight or flight). Face à une menace, une réaction en chaîne se produit dans l’organisme afn de nous permettre de réagir : l’hypothalamus, l’un des centres de contrôle du cerveau, signale au système nerveux de libérer nos hormones de stress telles que l’adrénaline et le cortisol. La respiration s’accélère, le rythme cardiaque augmente, les muscles se contractent et la pression artérielle augmente. Tout ceci nous permet de courir plus vite et plus loin ou de réagir plus rapidement et avec davantage de force pour se battre! « Le stress est une réaction physiologique permettant à l’organisme de s’adapter face à une agression externe, qu’elle soit traumatique, thermique ou même sociale », rappelle Hans Selye*, pionnier des études sur le stress.

 

Mécanisme et conséquences du stress

 

Mais une fois le danger passé, êtes-vous en mesure de vous reposer, de ralentir pour vous ressourcer, de laisser votre organisme récupérer ?

La suite de cet article est à lire dans le Hors-Série "Bye bye le stress" actuellement en kiosque ou accessible ici: