logo esprit yoga19


 

3 minutes reading time (558 words)

Méditer dans la nature

Méditer en pleine nature semble dépasser en qualité les effets de la méditation en lieu clos. Quoi de mieux que de se poser en pleine nature pour une séance de respiration consciente afin de bénéficier des huiles essentielles naturellement présentes dans l’air ? PAR MÉLUSINE MARTIN

"Assise dans l’herbe, les pieds nus dans la rosée, je regarde le jour se lever. Les ruminements mécaniques du frigo et les grincements de la machine à laver ont laissé place à un silence vivant. Les quatre murs sont tombés pour s’ouvrir sur l’infini du ciel et la splendeur des collines pyrénéennes. La majesté du soleil me noie dans ce tout, m’efface et m’apaise. Je ne sais pas exactement ce qu’il se produit avec les espaces fermés, ils m’étouffent et me déconnectent. Moi, je ne suis bien que dehors. Je ne suis moi-même que seule. Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les retraites de méditation et les monastères se situent dans des lieux isolés (montagnes, forêts, déserts...) ? Dans la tradition bouddhiste, les pratiquants pensaient que s’isoler dans un endroit sauvage décupler les bienfaits de la méditation. Méditer en pleine nature semble dépasser en qualité les effets de la méditation en lieu clos. Selon les spécialistes, le système nerveux humain s’harmonise immédiatement avec les stimuli sensoriels initiés par la nature, ce qui favorise le lâcher-prise. On oublie plus facilement le quotidien et ses gadgets numériques, et cela accroit le niveau de régénération et d’énergie.

Respire
"J’ai un problème avec les odeurs artificielles. Le moindre parfum synthétique, la moindre odeur de gasoil et autres pots d’échappement, ces hymnes odorifères rythmant le quotidien des villes, me fait fuir. J’asperge allègrement ma maison d’huiles essentielles et  m’enthousiasme pour la note fraîche et boisée que mes plantes vertes y ajoutent. Alors quoi de mieux que de se poser en pleine nature pour une séance de respiration consciente afin de bénéficier des huiles essentielles naturellement présentes dans l’air ? Les experts en sylvothérapie et autres pratiques japonaises du shinrin yoku (bain de forêt) ont démontré que les arbres chargent l’air de composants appelés phytoncides. Ces substances chimiques renforcent le système immunitaire, augmentent les fonctions cognitives, clarifient l’esprit et réduisent même la tension artérielle. Tout espace de nature, que ce soit à la campagne ou à la ville, dégage des actifs aromatiques et des huiles essentielles. Leurs esters vont venir soutenir la pratique méditative en interagissant avec le système nerveux pour le détendre, libérant ainsi de l’agitation et favorisant l’abandon du mental.

Touche
"Quand je vivais en Australie, je marchais tout le temps pieds nus. En France, c’est plus compliqué. Les plus courageux oseront se déchausser pour poser leurs pieds sur le sol refroidi par l’hiver, la majorité attendra les beaux jours pour profiter de chaque occasion de toucher cette belle nature qui nous entoure et d’aller marcher sur la plage. Le Earthing (connexion à la terre) est le contact physique direct avec le champ électromagnétique de la terre qui a lieu lorsque la peau nue est en contact avec le sol. Dans la tradition yogique, la méditation était souvent faite à même le sol ou sur une peau d’animal. Lorsqu’on se connecte à la terre, les ions négatifs présents à la surface du sol neutralisent les ions positifs accumulés et rétablissent l’équilibre bio-électrique du corps"...

La suite de cet article est à découvrir dans Esprit Yoga n°62, en vente ici :

 

La Maison de l'Inspir
La Salutation à Mercure

Related Posts

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://esprityoga.fr/