logo esprit yoga19


 

Céline Chadelat | Rédactrice Esprit Yoga

Rédactrice chez ESPRIT YOGA, Céline Chadelat est journaliste, auteure et conférencière. Elle a publié Le Mois d'Or, Bien vivre le premier mois après l'accouchement, et Thich Nhat Hanh, Une vie en pleine conscience
Temps de lecture : 2 minutes (341 mots)

Rencontre avec Annick de Souzenelle

 

 

Annick de Souzenelle est née au lendemain de la guerre, dans un monde désorienté. Sa vie est l’histoire d’une longue quête pour saisir le sens de la vie. Cette chercheuse en sciences de l’Homme âgée de 97 ans décrypte le symbolisme du corps à la lumière des traditions. Un corps en constante transformation appelé à révéler amour et lumière, à l’image de notre époque qui n’en finit pas d’éclore.

Propos recueillis par Céline Chadelat 

 

E.Y : Dans votre livre « La symbolisme du corps humain », vous affirmez que l’image du corps humain est comme le reflet terrestre de « cet Arbre de Vie » présent dans la Kabbale… Est-ce que cela signifie que comme l’arbre, nous sommes en perpétuelle transformation ?

Annick de Souzenelle : En perpétuelle évolution ou involution, selon notre choix de faire un travail sur nous-mêmes ou de nous laisser aller. L’homme est appelé à devenir Dieu, à passer de l’homme animal à l’homme Dieu. Pour cela, il lui faut travailler sur lui. L’humanité est actuellement aux prises d’une énorme mutation, elle est invitée en urgence à faire ce travail. Pendant des siècles, l’homme était un animal teinté de religieux, c’est le moment pour lui de prendre conscience de sa dimension spirituelle qui recèle une très grande force de transformation.

 

E.Y : En quoi le yoga est une force de transformation ?

A.D.S : Le yoga est un travail en grande partie corporel mais il existe aussi le yoga qui fait cette jonction entre l’homme et Dieu. Notre corps se construit à partir de la rencontre de l’arbre de la connaissance, la Kundalini, et de l’arbre de vie, symbolisé par la moëlle épinière. L'arbre de la connaissance n’est pas l'arbre du bien et du mal, comme on le lit encore, mais de ce qui est déjà accompli de nous et de ce qui reste à accomplir. La conscience ressemble à une montée de sève, les hindous l’appellent la Kundalini.

 

La suite de cet article est à lire dans le magazine Esprit Yoga actuellement en kiosque ou accessible ici. 

 

 

 

Salabhasana, la posture de la sauterelle
10 conseils pour aménager votre studio de yoga

Sur le même sujet:

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://esprityoga.fr/

En ce moment dans notre boutique