logo esprit yoga19


 

Les 7 merveilleux conseils du Kundalini Yoga pour un hiver en pleine santé

 

 

Alors que les premiers flocons de neige sont tombés, quels conseils nous lègue le Kundalini Yoga pour vivre au mieux l’entrée dans l’hiver ? Comment s’équilibrer et s’harmoniser durant cette période ?

 

 

 

On dit de lui qu’il est le yoga originel, héritage sacré des yogis de l’Himalaya. Relié aux traditions tantriques du Nord de l’Inde, il est souvent appelé « yoga mère ». C’est une véritable science de l’énergie, dont la pratique engage tous les aspects de l’Etre, des plus denses au plus subtils. Transmis par Yogi Bhajan au monde occidental, le Kundalini Yoga est une approche holistique qui invite à l’introspection et à l’éveil de la conscience.

 

L’hiver et sa symbolique : une profonde résonnance dans le corps et dans l’esprit

 

Sat Mitar Kaur, enseignante licenciée IKYTA et propose des cours de Kundalini Yoga et formatrice en yoga et en Karam Yoga, explique que la saison froide induit naturellement un manque de feu dans le corps. Dans la nature, les animaux hibernent pour bon nombre d’entres-eux, et le feu nécessaire à une activité soutenue n’est alors plus utile. Le système interne se met en dormance.

Or, nous, humains, continuons d’agir comme si nous étions au printemps, en pensant que nous disposons des mêmes ressources énergétiques. Voilà pourquoi à la mi-automne, nous ressentons tous ou presque, une grande fatigue qui s’installe, des envies de dormir inexpliquées, une baisse de la motivation, et une tendance à la déprime ou même à la dépression. Yogi Bhajan parle alors de « dépression froide », celle qui consomme le plus d’énergie.

C’est au niveau du manipura chakra (le 3ème, aussi nommé chakra solaire) que ce déséquilibre s’installe puisqu’il est le siège de notre feu intérieur. En s’amenuisant, les autres centres énergétiques sont atteints en différentes mesures.

 

Sat Mitar Kaur ajoute que svadhistana chakra (le chakra sacré) entre fortement en résonnance avec cette période de l’année. En lien avec notre subconscient, ce centre énergétique est également connecté au mental dit « négatif ». Bien qu’indispensable à l’instinct de survie, il est également porteur de nos peurs viscérales, celles qui sont inhérentes à l’espèce humaine : la peur de mourir, d’être abandonné, rejeté, la peur de manquer, de perdre les autres, la peur de la séparation etc. Alors, en cas de déséquilibre, elles prennent le dessus et nous envahissent. Elles résonnent dans notre vie quotidienne et teintent notre énergie d’anxiété et de stress.

Si l’on ne peut nier que de cette saison émane une certaine rudesse, l’hiver ne serait-il pas victime d’une mauvaise pub ? Nous ne l’aimons que pour les plaids douillets et les mugs chocolatés et pourtant c’est en fait une saison propice à l’exploration intérieure et à l’épanouissement spirituel. Plus besoin de regarder l’hiver comme une saison de déperdition d’énergie et de fatigue ! Comprenons cette saison comme une occasion de stimuler Tapas, le feu intérieur. Le Kundalini Yoga propose donc plusieurs kriyas solaires qui stimulent ce feu en éveillant le soleil intérieur.

Si l’on doit retenir 7 conseils prodigués par le Kundalini Yoga pour vivre l’hiver autrement, quels seraient-ils ?

 

  1. Suivre le rythme de la nature et faire une diète numérique: les clés de l’équilibre physiologique

 

Le Kundalini Yoga accorde une place importante au système endocrinien. Et comme notre système tout entier fonctionne en symbiose avec les cycles de la nature, à commencer par le cycle du jour et de la nuit, il faut aider notre corps à suivre ce rythme. Quand la luminosité diminue, notre énergie se prépare à aborder la nuit et la vitalité décroît pour laisser place aux fonctions de nettoyage et de renouvellement du corps.

Or, Sat Mitar Kaur nous explique que le grand usage des appareils électronique perturbe le fonctionnement de la glande pinéale, elle-même connectée à la glande pituitaire, qui régule les fonctions physiologiques du corps. Elle préconise ainsi d’arrêter l’utilisation des écrans au moins 2 heures avant d’aller se coucher.

De la même manière, nous continuons de diner tard tandis que notre corps commence à entrer en dormance. Il est donc préférable d’avoir digéré avant d’aller dormir. On préfère également se coucher plus tôt et dormir un peu plus pour s’accorder au rythme d’hibernation des êtres vivants durant la période froide.

 

  1. Prendre soin de son intérieur : ambiance cocooning et introspection

 

 

Sur le plan spirituel, l’hiver est une invitation au recueillement. On rentre dans sa grotte pour méditer ! Sat Mitar Kaur nous propose de renouer avec une pratique quotidienne de la méditation. Elle nous explique que ce repli est providentiel pour l’épanouissement spirituel et de la même manière que nous venons prendre soin de notre intérieur à travers les pratiques méditatives, l’hiver nous exhorte à s’occuper de notre chez-nous.

Des bougies, des tapis, des plantes, de l’encens, des lumières douces …tout ce qui amène de la douceur et du confort compense l’hostilité apparente de cette saison.

 

  1. Se discipliner pour garder une continuité dans la pratique

 

 

On le sait que trop bien, avec la fatigue hivernale, la paresse prend le dessus sur la motivation. Alors, la pratique du yoga se fait plus rare. Pris d’une envie de dormir en fin de journée, on ne se rend pas au cours de yoga et on rentre pour s’affaler devant la télévision.

Mais c’est précisément à cet instant que nous devons puiser en nous la force et la discipline de nous rendre au centre de yoga ou de dérouler notre tapis.

Sat Mitar Kaur insiste sur le fait que le Kundalini Yoga préconise une activité aérobique accompagnée d’une sudation importante, durant une demi-heure par jour. La plupart des postures de Kundalini Yoga sont en fait des kriyas dynamiques et ces séquences de yoga favorisent grandement cette sudation. S’astreindre à la pratique du yoga permet d’entrer dans un cercle vertueux. Plus on pratique, plus on augmente sa vitalité et plus on ressent de motivation pour pratiquer…et ainsi de suite.

Alors ne boudons pas nos tapis et engageons nous à pratiquer plusieurs fois par semaine !

 

  1. Le gingembre, l’ail et le curcuma : les alliés du système immunitaire

 

 

Ces trois racines sont abondamment utilisées en médecine ayurvédique. Le gingembre et le curcuma, souvent cuisinés dans les plats épicés, peuvent également être bus en infusion.

 

Pour remplacer le café du matin, découpez un morceau de gingembre frais de la taille d’un demi-pouce en rondelles, et versez dessus une eau à 70-80 degrés. Laissez infuser 5 minutes en perçants les rondelles avec la pointe d’un couteau, puis dégustez. Cette préparation vous permettra de tenir la matinée en pleine forme et stimulera votre système immunitaire.

 

Pensez également à la cure d’ail prescrite en Ayurveda pour atténuer les déséquilibres liés au froid hivernal. Durant quelques jours, consommez une gousse par jour au moins, en infusion ou pressée dans un potage ou un plat.

 

  1. Zoom sur le Sat Kriya pour nourrir le feu intérieur

 

Ce célèbre Kriya du Kundalini Yoga peut être effectué seul. On commence néanmoins toujours la pratique par le chant du mantra Ong Namo Guru Dev Namo (3 fois).

Asseyez-vous à genou, sur vos talons, les bras sont érigés au dessus de la tête et les paumes de mains sont jointes, doigts entrelacés. Les femmes croisent le pouce gauche sur le pouce droit ; les hommes le pouce droit sur le pouce gauche.

"Chantez Sat en tirant le centre du nombril vers l'arrière, et Nam en le relâchant". Répétez ce cycle durant 3 minutes. Puis, inspirez, engagez mula bhanda (le plancher pelvien, l’anus, et le bas du ventre), tonifiez le dos. Retenez votre respiration, puis relâchez et reposez-vous 2 minutes. Vous pouvez ensuite recommencer 3 minutes de Sat Kriya, en effectuant au maximum 31 minutes de pratique. Attention, le Kundalini Yoga est puissant. Il est préférable de débuter par quelques minutes si vous faites vos premiers pas dans la pratique.

Finissez le kriya en chantant le mantra Sat Nam, 3 fois.

Ce kriya est particulièrement en lien avec le 3ème chakra, siège du feu intérieur. Il masse également les organes internes et favorise une bonne circulation du sang et de l’énergie. Enfin, il accroît la force de l’énergie sexuelle et ainsi la créativité.

  1. Une méditation pour recharger son énergie et effacer la déprime hivernale

 

Cette méditation a été enseignée par Yogi Bhajan. Il la recommande pour guérir de la dépression. Bien qu’elle ne puisse remplacer le suivi par un professionnel de la santé, sa puissance lui confère la capacité d’atténuer les tendances dépressives et de recharger son énergie.

 Assis en posture du demi-lotus, et après avoir chanté 3 fois le mantra Ong Namo Guru Dev Namo tendez le bras droit devant vous, parallèle au sol, le point fermé et le pouce levé. Votre ongle est face à vous. Vous enveloppez votre point avec la main gauche, le bras également tendu devant et parallèle au sol. Le pouce gauche est levé comme le droit, quelques millimètres les séparent. Votre attention se focalise sur cet espace entre vos deux pouces (lien vers une vidéo qui explique la posture).

 Puis, inspirez profondément durant 5 secondes, expirez totalement durant 5 secondes et restez poumons vides durant 15 secondes.

 Répétez ce cycle durant 3 minutes pour commencer et en ne dépassant pas 11 minutes. Fermez ensuite les yeux et restez avec vous-mêmes durant quelques instants pour bénéficier au maximum des effets de cette méditation.

 Finissez en chantant le mantra Sat Nam, 3 fois.

 

  1. Chanter les mantras « Har » et « Sat Nam » pour un hiver tout en équilibre

 

Sat Mitar Kaur nous propose de chanter deux mantras durant cet hiver. Le premier est le mantra « Har » qui doit être prononcé en rentrant le nombril vers la colonne vertébrale sur le « H » et en tapant le palais avec sa langue sur le « R » pour stimuler en même temps le ventre et la glande pituitaire. Le lien cerveau/ventre est alors harmonisé. Par ailleurs, en agissant sur le troisième centre énergétique, ce mantra stimule l’élément Feu et ses qualités concomitantes telles que la volonté, la joie, la clarté d’esprit, le discernement, la digestion.

Le second mantra qui nous est proposé est « Sat Nam ». Durant la méditation assise, à l’inspire, on récite « Sat », et à l’expire, on récite « Nam ». C’est le mantra du mental neutre, cet espace de quiétude et d’observation en nous. Il amène le silence et l’intuition, en même temps qu’il nous ouvre vers l’immobilité et l’infini. C’est un des mantras les plus précieux du Kundalini Yoga, par sa puissance et sa signification. Sat signifie vérité et Nam signifie identité.

Il est recommandé de créer un espace sacré pour la récitation des mantras en récitant au préalable : Ong Namo Guru Dev Namo.

Pour approfondir la pratique du Kundalini Yoga, nous vous recommandons de vous inscrire à un cours avec un instructeur certifié.

Namaste.

 

Pour retrouver toutes les activités proposées par Sat Mitar Kaur :

Sat Mitar Kaur : Centre de Kundalini Yoga à Lyon, https://www.kundalyon.org/Narayan/

 

Sahra Leclerc est yogini, enseignante et contemplative: "c'est avec une profonde révérence pour la Nature, que j'aspire à partager tout ce qu'elle m'apprend. Gourmande mais consciente de ma consommation, l’ayurvéda accompagne mes repas et mon style de vie. Pour tout le reste, il y a le rire de soi, l'amour des autres et le chocolat". 

Les règles de la passion à travers le Kamasutra
Sylvie au Lac Drolet, Canada

En ce moment dans notre boutique

get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

Courrier des lecteurs

info@esprityoga.fr

 

Rédaction

redaction@esprityoga.fr

Abonnements

esprityoga@abopress.fr
03 88 66 32 34

Recevez la newsletter d'Esprit Yoga