fbpx

logo esprit yoga19


 

Céline Chadelat | Rédactrice Esprit Yoga

Rédactrice chez ESPRIT YOGA, Céline Chadelat est journaliste, auteure et conférencière. Elle a publié Le Mois d'Or, Bien vivre le premier mois après l'accouchement, et Thich Nhat Hanh, Une vie en pleine conscience
Temps de lecture : 2 minutes (435 mots)

Avoir peur mais garder l'esprit clair

 

6e extinction de masse, réchauffement aux effets dévastateurs, les mots et les images percutent et précipitent les prises de conscience. Face à ce changement déjà en cours, certains choisissent l’action et la désobéissance. Leur appui ? La méditation. Car pour sortir du rang, il faut savoir être maître de soi.

Par Céline Chadelat 

 

 

 

D’APRÈS LE GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) à l’horizon 2050, si l’humanité souhaite s’épargner des phénomènes climatiques extrêmes et dévastateurs, le réchauffement devrait être limité à 2° C. Or, l’intensité de l’activité humaine actuelle conduit à un réchauffement global d’entre 3° C et 5° C . En février dernier, près de 1 000 scientifiques, toutes disciplines confondues, signaient un appel à la désobéissance civile face à l’inaction des gouvernements.

Née au xixe siècle, reprise par Gandhi en Inde contre la colonisation britannique, la désobéissance civile se fonde sur une intention mûrement réfléchie, qui requiert une conscience forte, beaucoup de courage et se caractérise par la non-violence. Le retour à soi à travers le yoga et la méditation aident à mettre à distance les réactions qui peuvent susciter l’escalade. C’est la pratique des nouveaux « rebelles » écologistes de l’association Extinction Rébellion : en lotus le matin, ils entrent en désobéissance civile la journée. Et un esprit clair s’avère un allié précieux pour sortir du rang. Lancé en 2018 au Royaume-Uni, l’association Extinction Rébellion se définit comme un mouvement international de désobéissance civile en lutte contre l’effondrement écologique et le réchauffement climatique.

Son objectif ? Interpeller, face à l’extinction du vivant engendrée par notre modèle thermo-industriel actuel, et préparer un monde adapté aux générations à venir. Ainsi, les militants de cette association bloquent l’aéroport d’Orly, un grand magasin parisien ou s’assoient devant l’Assemblée nationale.

Habitant de la région parisienne, James, 31 ans, est informaticien et participe régulièrement à des actions de désobéissance civile. Avant chaque action, il ressent le besoin d’une mise au point intérieure : « On est prévenu des risques encourus: principalement la garde à vue. J’ai toujours un peu peur. Je me pose avant et je reviens dans le moment présent. Je me rappelle pourquoi j’agis, je me rappelle que l’action est juste. Parce que se retrouver face aux forces de l’ordre, ce n’est pas évident ».

La suite de cet article est à lire dans le magazine Esprit Yoga que vous pouvez commander sur notre site internet ou que vous pourrez trouver chez votre buraliste:

 

 

Céline Chadelat animera un atelier live « Se reconnecter à la terre » à partir du 16 novembre. Infos et inscriptions sur le site internet d’Esprit Yoga.

 

 

 

Le divorce holistique, entre souffrance et reconst...
Cycles féminins : éloge de la douceur

Sur le même sujet:

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://esprityoga.fr/