logo esprit yoga19


 

3ème yama: Asteya, ne pas voler pour rester libre

 

Asteya : ne pas voler

Cette recommandation à s'abstenir du vol doit être interprétée au sens large, comme injonction à éliminer de sa vie toutes les tentations d'appropriation injustifiée et de malhonnêteté vis-à-vis d'autrui.

Ceci ne concerne donc pas seulement les objets, l'argent ou les marchandises mais aussi, et peut être même en premier lieu, les valeurs spirituelles, les idées, les choix des autres. Cela exige donc un grand discernement à l'égard de ses actes. 

L'acte du vol, comme le mensonge, plonge l'individu dans un état de tension, engendre de la culpabilité, tenaille à cause de la peur d'être découvert et confondu. Même si parfois les médias et les fictions semblent suggérer que menteurs et escrocs finissent souvent par gagner, ceci est rarement vrai dans la vie quotidienne et seulement sur le court terme. Ces personnes vivent une vie inauthentique et inaboutie. Les tensions négatives qui les habitent finissent par les user de façon précoce et les poussent à consommer et à abuser de substances toxiques.

 

Asteya est une invitation à rester libre.

 

Le pratiquant de yoga doit éviter de voler parce que ce besoin de s'approprier des possessions d'autrui est le signe d'une tension négative qui l'habite. Il travaillera plutôt à se connaitre lui-même, à mieux comprendre ses désirs afin de pouvoir en devenir maître. Voler, c'est se blesser et blesser l'autre, en engendrant un cycle sans fin de pensées, émotions et situations particulièrement négatives et destructrices.

Cet article est issu du numéro 3 d'Esprit Yoga.

Retrouvez "Brahmacharya", la voie de la pureté, qui sera publié jeudi 8 août.

 

Les cinq yamas

Yama et Niyama sont souvent mentionnés ensemble et représentent en quelque sorte les dix commandements yogiques. Les Yamas concernent davantage des règles sociales, où comment se comporter avec les autres, et les Niyama des règles personnelles, où comment agir envers soi-même. Même si les deux systèmes présentent des zones de superposition, les Yamas évoquent clairement le comportement en société et les Nyamas la relation avec soi. Dans ce premier article nous allons traiter des Yamas, qui sont au nombre de 5 : Ahimsa (non violence) ; Satya (vérité) ; Asteya (ne pas voler) ; Brahmacharya (chasteté, modération dans l'utilisation de l'énergie sexuelle) ; Aparigraha ( Absence de possessivité ; détachement des biens matériels).

 

Pratiquer le yoga avec les enfants par Claudia Mar...
Le Warrior Woman Day

En ce moment dans notre boutique

get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

Courrier des lecteurs

info@esprityoga.fr

 

Rédaction

redaction@esprityoga.fr

Abonnements

esprityoga@abopress.fr
03 88 66 18 45

Recevez la newsletter d'Esprit Yoga