L’hiver a des caractéristiques plutôt kapha : température froide, sentiment de lourdeur, humidité accrue, journées nuageuses, lenteur. Le Kapha provoqué entraine des déséquilibres qu'il est possible de rétablir avec des réflexes ayurvédiques. Précisions.

 

 

ayurveda hiver EspritYogaMagazine

 

1. Apprenez à ralentir !

Qui dit hiver dit hibernation n’est ce pas ? Notre rythme de vie occidental ne permet pas toujours de respecter le rythme des saisons.

Si l'hiver devrait être la saison de méditation, il nous continuer sur le même rythme. Or ce temps de repos en hiver est capital : c’est l’énergie régénérée qui va permettre de germer et d’éclore au printemps.

Conseils :

2. Faites du sport cardio

L'exercice est l'un des meilleurs moyens de favoriser une santé physique et mentale pendant l’hiver. Avec Kapha, poussez-vous avec des séances d’entrainement plus intenses et longues : vélo, jogging, HIIT, randonnée ardue…

Le meilleur moment le matin de 6h à 10h ou le soir de 18h à 22h.

L’idée est d’écouter son corps. Si vous vous sentez éreinté, privilégiez des exercices pour calmer Vata comme la marche, le tai-chi ou le yoga doux.

 

3. Prenez soin de votre cerveau

Nous avons tendance à penser que nous sommes plus lents d’esprit et que notre cerveau fatigue en hiver. Or d’après une étude de la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, notre cerveau est plus performant en hiver. Il consomme moins d'énergie, il est donc plus efficace.

 

4. Vitamine D pour éviter le winter Blues

Si vous avez de la lumière du soleil en hiver, exposez vous 10 à 15 minutes plusieurs fois par semaine pour maintenir votre niveau de sérotonine équilibré, absorber le prana du soleil et les bienfaits curatifs de la vitamine D.

La lumière du soleil stimulera la glande pinéale et contribuera à maintenir une humeur plus équilibrée et éclairée.

Si l’hiver est plutôt sombre sans soleil, envisagez la vitamine D3 (200 UI) tous les jours.

 

5. Mangez Kapha et diminuez le sucre

Favorisez les saveurs piquantes, amères et astringentes pour stimuler le feu digestif, pour maintenir la chaleur, liquéfier le mucus et évacuer l’excès d’humidité interne.

Privilégiez les cuissons plus longues : cuisson à l'étouffée, à la vapeur, potées, potages aux légumes, aux céréales et légumineuses.

Hydratez-vous pour aider vos reins à évacuer les déchets : eau chaude, tisanes de gingembre, thé de noël aux épices, thé fumé (lapsang souchong), roobios à a cannelle, infusions de frêne, de pissenlit, d’aubier de tilleul, de piloselle…

 

Il y a aussi des aliments à éviter, des légumes et des fruits trop lourds ou trop liquides, les froids ou les surgelés.

 

Retrouvez l’article complet dans Esprit Veggie n°3.