logo esprit yoga19


 

Céline Chadelat | Rédactrice Esprit Yoga

Rédactrice chez ESPRIT YOGA, Céline Chadelat est journaliste, auteure et conférencière. Elle a publié Le Mois d'Or, Bien vivre le premier mois après l'accouchement, et Thich Nhat Hanh, Une vie en pleine conscience
Temps de lecture : 1 minute (233 mots)

Les assises de la méditation

Le lotus est une posture exigeante, et elle peut même être anatomiquement inaccessible à certaines personnes. Ne forcez pas sur vos chevilles et vos genoux. Il existe de nombreuses autres postures pour pratiquer la méditation !

 

 

 

N’hésitez pas à vous asseoir sur un support, comme une brique, un zafu (sorte de petit coussin bien ferme), ou un banc de méditation. Pour les personnes aux hanches moins mobiles, cette surélévation du bassin facilitera sa bascule, dans l’optique de favoriser une colonne longue, gage d’une posture confortable. Enfin, n’hésitez pas à vous couvrir d’un châle léger au cours de la méditation, afin de ne pas être gêné par le refroidissement du corps lors de l’assise.
 
 
 
SIDDHASANA LA POSTURE PARFAITE Installez-vous sur les fessiers, pliez une jambe en rapprochant le talon du périnée et l’autre jambe devant. Cette posture est moins exigeante pour vos genoux que le lotus complet.
 

 

L’ASSISE SUR BANC DE MÉDITATION Placez-vous sur les genoux devant le banc de méditation et pliez les genoux pour vous y asseoir. Le banc est un support bien plus haut qu’un coussin et permet de garder la colonne droite avec un moindre effort. Cette variante est recommandée si on a une fragilité au niveau des genoux, car ils ne sont pas croisés.
 
 

Vous trouverez plus d'informations sur ces postures dans le numéro d'Esprit Yoga actuellement en kiosque:

 
Interview d'Arouna Lipschitz
Yoga doux

Sur le même sujet:

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://esprityoga.fr/