esprit yoga logo


 

Esprit Yoga

bla

Yoga sexy ?

En début d’année, une star du yoga sur instagram (@casa_colibri) s’est filmée en train d’enchainer des asanas alors qu’elle avait ses règles. Elle le fit sans utiliser de protection hygiénique, vêtue de blanc, si bien que sur la vidéo on voit distinctement les traces de sang entre ses jambes. Son message : avoir ses règles n’est pas tabou. yoga sexy esprit ete

La vidéo a fait le buzz avec son lot de commentaires admiratifs ou injurieux. Il semblerait que le yoga n’échappe pas aux polémiques sociales sur le corps des femmes. Et quand on parle du corps des femmes, nécessairement, on en vient à parler de sexualité.

« Healthy est le nouveau sexy. »

Ce slogan est explicitement ou implicitement décliné par certains sites commerciaux de vidéos de yoga en ligne dans leurs teasers publicitaires à destination des femmes sur les réseaux sociaux. Oui, me direz-vous, mais ça peut être une porte d’entrée au yoga qui permettra par la suite à certaines d’explorer plus subtilement la discipline. Stop. Je vous arrête tout de suite. C’est limite insultant. Insultant parce que c’est réduire le besoin et l’envie d'un femme dans sa vie à séduire. Dans la même veine, j’ai lu dans le post d’une blogueuse qui faisait son compte-rendu d’un cours de yoga pris dans un lieu branché parisien et pour qui le cours était d’emblée top à en juger par le corps de l’instructrice. Elle écrivait vouloir le même.

Dans tout ça, je me pose la question : ne joue-t-on pas dans le yoga dit ‘moderne’ le jeu normatif et sexiste des medias en mettant en scène des corps de femmes (et d’hommes) ‘désirables’ dans des postures de yoga ?

Et quand je pose la question, je la pose aux deux parties : celle qui montre et celle qui regarde. Si nous souhaitons revendiquer quelque chose par la pratique du yoga, ce quelque chose ne devrait-il pas être d’un autre ordre ? Sans nul doute, une sexualité épanouie est souhaitable, mais n’est-elle pas de l’ordre de l’intime et plutôt réductrice quand elle relève de l’exhibitionnisme d'une plastique corporelle ? Ça ne vous a jamais interpellé de voir mentionné dans les descriptifs de retraites de yoga animées par des maitres Indiens : « Tenue correcte vivement souhaitée » ? Moi, si. Je pense que la pudeur est une manifestation humble du sens de soi aux autres et je pense que révéler un corps fantasmé pour susciter l’envie est en définitive bien moins sexy que d'incarner une âme imparfaite, rebelle, généreuse et agissante. Chacun son truc.

Envie de réagir aux rubriques de Laurence Gay ? Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cet article a été publié dans le numéro 38 d'Esprit Yoga, en vente ici : http://esprityoga.fr/boutique

Yoga & Ayurveda : En harmonie avec l’ordre naturel
Testé pour vous : la détox aux carottes !
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

Rédaction


redaction@esprityoga.fr

 

 

 

Courrier des lecteurs


info@esprityoga.fr

 

Régie Publicitaire


contact@wellnessregiecom.fr
07 86 22 64 81

KIT MEDIA 2018 à télécharger

 

 

Abonnements


esprityoga@abopress.fr

03 88 66 26 19

Recevez la newsletter d'Esprit Yoga