esprit yoga logo


 

Yoga et Abondance : une relation à construire

Notre rapport à l’argent est-il un tabou sociétal ? Il semble que de nombreuses idées reçues l’entourent. En France, on dit rarement combien on gagne, ou l’on se sent gêné d’en avoir. Pourtant, l’argent est une réelle énergie motrice.  En tant que yogi(ni)s, construire une relation équilibrée à l’argent est une étape fondamentale sur le chemin de l’évolution personnelle.

 

pexels-photo-259209.jpeg

 

L’argent cristallise beaucoup de fantasmes, de peurs et de frustrations

 

En réalité, l’argent n’est ni bon ni mauvais en soi : c’est une monnaie d’échange. Ce qui importe, c’est l’intention qui anime notre façon de l’utiliser. Si cette énergie motrice n’est pas tournée vers de bonnes intentions ou qu’on fantasme autour du fait de s’enrichir toujours plus (en pensant, peut être, que l’argent pourrait faire notre bonheur) alors, il y a de grandes chances que notre relation à l’argent ne soit pas saine et il est même possible que cela tourne à l’obsession – qu’on en manque ou qu’on en veuille plus - et nous fasse perdre la tête !

 

La culture du Low-Cost 

 

Actuellement, nous subissons une pression constante du « low cost ». Le culte de la gratuité se développe de plus en plus au détriment de la qualité et avec pour conséquence la précarisation des emplois et l’impossibilité de créer une économie durable et responsable pour tous. Pour les professeur(e)s de Yoga, comme pour beaucoup de professions de l’entreprenariat et pour les freelance, cette dictature du low-cost est une vraie menace. Les enseignants sont souvent sollicités pour donner des cours gratuits en échange d’une visibilité et par retour vertueux des élèves et donc de l’argent. Cela peut être juste, ou pas. Lorsque l’on donne des cours gratuits dans un cadre caritatif (centres sociaux, prisons, associations humanitaires…), la gratuité correspond à un engagement citoyen. Quand il s’agit d’enseigner gratuitement, ou presque, dans un studio ayant pignon sur rue, c’est déjà beaucoup moins juste, même lorsqu’on est jeune prof ! 

 

L’argent reste un sujet tabou dans le monde du yoga : comme s’il était anti-yogique de gagner sa vie… Pourtant, le professeur de Yoga ne vit pas (seulement) d’amour, de prana et d’eau fraiche! Peu de personnes choisissent une vie d’ermite. L’enseignant de yoga à une vie sociale, il paye un loyer (ou rembourse un emprunt), se nourrit (et pas que de graines), se forme (ça a un coût), achète du matériel, etc. Il pourrait même avoir lui aussi envie de s’offrir des vacances, voire même, une belle retraite de yoga au bout du monde ! « Syndrôme de l’imposteur » ou prix démesurés : l’argent peut parfois nous empêcher d’avoir confiance en nous et questionne sans cesse notre légitimité à gagner notre vie et à développer notre activité. Pourtant, payer un prix juste pour participer à un cours de Yoga, c’est donner de la valeur et apporter de la reconnaissance à son enseignant(e). On installe le professeur dans un échange vertueux d’énergies en valorisant son travail et son engagement. 

 

Yoga sur le Net : le mythe du tout-gratuit

 

Sur Internet, les contenus gratuits sont de plus en plus nombreux. En réalité, c’est souvent soit du «faux gratuit », soit de la promotion déguisée. Certains enseignants offrent donc du contenu gratuit tout en proposant aussi des contenus payants. Sans revenu, impossible de continuer à partager… Rousseau écrivait : "L’argent que l’on possède est celui de la liberté, celui que l’on pourchasse celui de la servitude." Il est important de définir avec précision ce que nous attendons de cette relation à l’argent et ce qu’elle nous permettra de mettre en place, sans tomber dans un schéma de soumission ou de dépendance. 

 

L’abondance financière : une étape importante du chemin yogique

 

La culture indienne nous offre de nombreux personnages sacrés qui évoquent chacun à leur manière cette relation à la fois complexe et subtile que nous avons à l’argent et à l’abondance. Les 4 purushartas, dans l’hindouisme sont les 4 buts de l’existence humaine : dharma, artha, kama et moksha. Artha concerne la prospérité matérielle.Il est un point important de cette culture et nous parle de plusieurs piliers fondamentaux comme : fonder sa famille, rechercher le succès dans ses affaires et garantir la sécurité de ses possessions. Lakshmi, déesse de la beauté et de la prospérité évoque également ce besoin des hommes à se rapprocher d’une sécurité matérielle. Elle a pour symbole l’or et les bijoux et des pièces d’or s’écoulent d’une de ses mains. Le Dieu Ganesh, avec son ventre tout rond, peut lui aussi transmettre une belle représentation de l’abondance et de la générosité.

 

Le Yogi et l’argent : une relation d’harmonie à construire

 

Tout en invitant l’abondance dans nos vies, il est important de relativiser la valeur de l’argent. Sur le chemin yogique, la véritable richesse est à l’intérieur de chacun de nous. Plus précieux que l’argent, il y a le temps, qui, lui, ne s’achète pas et ne se place pas à la banque... L’argent n’est pas et ne sera jamais une motivation suffisante pour enseigner le Yoga ! Sans une passion immense pour le Yoga, aucun enseignant ne pourra sur le long-terme transmettre son savoir avec sagesse et authenticité. Mais nous pouvons décider de faire évoluer positivement notre relation à l’argent en la plaçant sous le signe de la lucidité. Pour avancer sereinement sur la voie de l’abondance, l’enseignant(e) de Yoga peut, avec courage, se détacher du mythe, tenace, de l’«incompris» impécunieux et dépendant des autres. Le prof de Yoga choisit souvent entre 2 options : maintenir un emploi en annexe de son activité, ou se consacrer entièrement à l’enseignement du Yoga. La pression financière peut s’avérer très forte, il est important d’en avoir conscience. 

 

Il y a aussi une catégorie d’enseignants qui font preuve d’audace et de courage pour diversifier leurs revenus. A la clef : une relation apaisée au temps et à l’argent. Avoir des finances sainespermet de mieux faire face aux imprévus et aux épreuves de la vie. L’argent augmente la liberté d’action et peut ensuite appuyer notre générosité en nous permettant par exemple ; de faire des dons à des associations dans lesquelles nous croyons ou de s’investir pour des causes qui nous tiennent à cœur. L’argent permet aussi de faire des choix de consommation engagés : manger bio, local, privilégier les produits issus du commerce équitable, choisir des matières de bonne qualité pour s’habiller, construire sa maison soi-même… Se battre à son niveau pour le bien-être général, c’est permettre au monde d’évoluer. Et l’argent, s’il est entre les bonnes mains permet à toute l’humanité de faire un pas en avant. Yogi(ni)s et profs de yoga, vous mértiez d'attirer l'abondance dans votre vie et d'utiliser l'impact de l'argent pour changer le monde !

 

Article rédigé par Claudia du blog Yoga Passion

 

10 astuces pour se sentir calme et en harmonie au ...
Ostéopathie et yoga : les disciplines complémentai...
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

Rédaction


redaction@esprityoga.fr

 

 

 

Courrier des lecteurs


info@esprityoga.fr

 

Régie Publicitaire


contact@wellnessregiecom.fr
07 86 22 64 81

KIT MEDIA 2018 à télécharger

 

 

Abonnements


esprityoga@abopress.fr

03 88 66 26 19

Recevez la newsletter d'Esprit Yoga