esprit yoga logo


 

Savoir attendre

Au lieu de considérer l’attente comme un temps vide, à neutraliser, voire à combattre, essayons de transformer ce qui semble être du temps perdu en temps vécu. 

 

photo-1469430312744-da82019cc8ae.jpeg

 

Dans toute vie humaine, l’attente... Les enfants attendent de devenir grands, leurs parents attendent les vacances, et nous attendons tous le métro, le train, un ami. Attendre l’amour ou attendre son tour, grands événements ou instants bénins, l’attente est donc inévitable. Mais pourquoi est-elle devenue indésirable ? 

Nos sociétés sont folles d’efficacité, de rendement, d’accélération. Et elles transforment nos temps d’attente en sentiment de temps perdu, en surveillance énervée ou angoissée du temps qui passe (« cela fait si longtemps que j’attends... ») ou en renforcement de nos addictions digitales (« 10 secondes d’attente ? je me jette sur mon smartphone »). Il existe pourtant d’autres manières de faire, pour transformer ce qui semble être du temps perdu en temps vécu. 

Lorsque nous sommes en train d’attendre, si nous prenions d’abord conscience de la manière dont nous sommes en train de vivre l’attente ? Pas de manière générale, mais juste ici et maintenant ? Comment la vivons-nous dans notre corps : sommes-nous tendus, assis sur le rebord de notre chaise pour pouvoir mieux bondir quand notre tour viendra ? Sommes-nous en train de surveiller impatiemment l’heure ? Et si nous choisissions plutôt d’accepter cette attente qui nous est imposée par le destin, de l’habiter intelligemment ? Si nous choisissions de bien nous installer, de nous asseoir confortablement, dos droit et épaules ouvertes ? Si nous prenions plutôt soin de respirer amplement ? 

Quelles pensées et émotions traversent notre esprit à propos de cette attente ? Agacement, inquiétude par rapport au retard pris pour la suite ? Est-ce que ces pensées nous aident à raccourcir le temps d’attente ? Non, elles nous poussent à mal le vivre, et à polluer ce qui viendra ensuite : nous arriverons dans la situation tendus et stressés. 

Ce qui va nous aider, ce n’est pas de stresser mais d’agir. Il y a quelque chose à faire pour moins attendre ? Fais-le ! Il n’y a rien à faire ? Alors prends soin de toi ! Prends ce moment comme une occasion de respirer, de te reconnecter à toi-même (plutôt qu’au réseau de ton portable). 

Cette attente imposée, qui ressemble au début à une adversité, est en fait une possibilité : de faire une pause, de mieux habiter notre vie. Comme l’écrivait Gide, dans Les Nourritures terrestres : « Que chaque attente, en toi, ne soit même pas un désir, mais simplement une disposition de l’accueil ». L’accueil de l’instant présent et de la vie en nous. Que chaque attente soit donc pour nous le rappel de cette chance : nous sommes conscients, présents au monde. Que voudrions-nous de plus ? J’attends donc je vis, j’attends donc je suis. 

 

Dernier ouvrage paru : La Vie intérieure, Éd. de L’Iconoclaste 2018. 

Par Christophe André et Florent Dulong 

Article à retrouver dans le numéro 46 du magazine Esprit Yoga.

 

 

Médecine globale et intégrative
Karethic
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

Rédaction


redaction@esprityoga.fr

 

 

 

Courrier des lecteurs


info@esprityoga.fr

 

Régie Publicitaire


contact@wellnessregiecom.fr
07 86 22 64 81

KIT MEDIA 2019 à télécharger

 

 

Abonnements


esprityoga@abopress.fr

03 88 66 26 19

Recevez la newsletter d'Esprit Yoga