esprit yoga logo


 

Rencontre avec Caroline Boulinguez

« Le yoga, que l’on croit ou que l’on ne croit pas, ça marche » Pionnière de l’Ashtanga Yoga en France, Caroline Boulinguez a largement contribué à diffuser cette pratique puissante et subtile. 

Propos recueillis par Laurence Pinsard 

DSC_0060b 2.jpg

Caroline Boulinguez : Sans doute grâce à une impulsion profonde. Petite, j’étais suffisamment mystique pour avoir demandé à aller dans un pensionnat catholique de jeune-fille. L’expérience m’a rendue agnostique, mais n’a pas éteint mon appétit de quêteuse de vérité. Puis j’ai rencontré l’Ashtanga yoga, que je considère comme un art spirituel et scientifique. Le yoga, que l’on croit ou que l’on ne croit pas, ça marche. C’est efficace, en dehors du fait qu’il y ait un certain mysticisme. A l’époque, l’Ashtanga était une pratique difficilement concevable dans l’esprit des gens. Dans les années 1980, le yoga était considéré un peu comme le tricot, on imaginait une pratique lente, un peu molle, réservée aux gens âgés.  

 

C. B. : C’est mon enseignant, Philippe Mons, qui a été avant-gardiste. Il a débuté par la pratique de l’Iyengar, puis s’est initié à l’Ashtanga au début des années 1980. C’est le seul à avoir fait venir régulièrement Pattabhi Joïs (créateur de l’Ashtanga) en France. Après avoir pratiqué plusieurs années avec Philippe Mons, j’ai quitté Lille pour Paris afin de suivre des études indiennes et d’apprendre le sanscrit à l’université. C’était le seul moyen de comprendre Patthabi Joïs. Certains aspects plus profonds du yoga nécessitaient de pouvoir intégrer les citations du maître en sanscrit. 

 

 C. B. : Oui. Il n’y avait à l’époque pas de prof d’Asthanga à Paris. J’ai loué un studio et j’ai eu en cours Santiago Boutan, le directeur artistique du Elleet Baptiste Marceau, qui était aussi l’un des pionniers du yoga. A partir de ce moment là, de plus en plus de personnes sont venues pratiquer. Ça a été une période vertigineuse, riche en surprises. En 1995, j’ai ouvert le Samasthiti Studio*, qui est donc le 1ercentre d’Ashtanga à Paris, où j’invite régulièrement des enseignants internationaux. Ensuite, pour poser un cadre, j’ai créé L’école française d’Ashtanga Yoga (EFAY), dans laquelle de nombreux professeurs connus aujourd’hui ont été formés : Vanessa Brouillet à Marseille, Boris Willbois à Anglet, Céline Gaudron-Baudouy à Nantes, Vanessa McCarthy, Olivier Galfioneet Éric Depoil à Paris…

 

C.B. : L’Ashtanga peut être pratiqué comme une pratique uniquement athlétique. Dans ce cas, on reste à la surface des choses. En revanche, quand il est pratiqué de manière « interne », à partir d’une bonne connaissance des textes et en utilisant correctement la technique, cela devient éminemment profond et subtil : on est alors en Prathyara (retrait des sens - sorte d’auto-hypnose) permanent dans la pratique. Alors l’Ashtanga devient une pratique très puissante et précise. Si cette méthode pleine de bon sens est bien enseignée, le professeur vous amène à être présent à l’intérieur de vous-même. Quand l’enseignant est connecté, il devient un modèle qui éveille un « goût » chez l’élève. La qualité d’un enseignant d’Ashtanga est de transmettre le plus précisément et avec le plus d’humilité ce yoga traditionnel.  

 

C. B. : Une pratique n’a de sens que si elle est soutenue et sur le long terme. Cela vaut aussi pour le piano et les mathématiques. Le yoga nous propose un mode d’emploi pour maîtriser notre vaisseau, notre structure psychosomatique. Il permet d’améliorer nos qualités, d’observer nos défauts et d’évoluer. Il donne un sens à notre vie, nous enseigne qui nous sommes vraiment.

 

C. B. : J’ai suivi Hélène Frati, la traductrice des livres de Jean Klein, pendant 20 ans. La pensée de Jean Klein, la non-dualité, a profondément transformé l’enseignement en France. J’ai également pratiqué le yoga Iyengar, le yoga Nidra et la méditation avec des professeurs renommés. L’Asthanga que j’enseigne aujourd’hui est nourri de toutes ces expériences. Il y a d’ailleurs dans mon studio plein de styles de Yoga différents, de l’Asthanga bien sûr, mais aussi du Hatha, du yoga restauratif…

 

* 23 rue de la Cerisaie, Paris 1er(www.samasthitistudio.net).

 

Retrouvez le livre de Caroline Boulinguez "Entrez dans la pratique de l'Ashtanga Yoga" sorti aux éditions Tredaniel.

EntrezPratiqueAshtangaYoga  copie.jpg 

Dans cet ouvrage qui retrace les fondements, la philosophie et les postures-clés de l'Ashtanga, allez à la découverte de cette méthode psychocorporelle qui sculpte le corps et le tonifie tout en agissant sur l'esprit pour en libérer toute son énergie créatrice. L'Asthanga Yoga est une des formes les plus contemporaines et traditionnelles du yoga. Caroline Boulinguez, ancienne élève de Sri K. Pattabhi Jois, a été formée aux pratiques traditionnelles de ce yoga qui compte aujourd'hui plusieurs millions de pratiquants à travers le monde. Cet ouvrage illustré retrace avec efficacité et simplicité tous les pendants de l'Ashtanga Yoga et ses principes. 


Retrouvez l'intégralité de l'article dans le numéro 41 du magazine Esprit Yoga. 

Vidéo : Yoga Détox
Pratique de l'été : Se remettre d'un long trajet
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

Rédaction


redaction@esprityoga.fr

 

 

 

Courrier des lecteurs


info@esprityoga.fr

 

Régie Publicitaire


contact@wellnessregiecom.fr
07 86 22 64 81

KIT MEDIA 2018 à télécharger

 

 

Abonnements


esprityoga@abopress.fr

03 88 66 26 19

Recevez la newsletter d'Esprit Yoga

ey41 couverture