esprit yoga logo


 

Qu’apprend-on dans un stage de Yoga ?

Outre le fait que les stages font progresser notre pratique des asanas, ils apportent bien d’autres bénéfices. Voici 3 exemples de ce qu’un stage peut apporter.

 Par Caroline Kulko 

photo-1507539989371-99615e449486.jpeg

Au moment où j’écris cet article, j’ai participé à 2 stages de Yoga en 2 ans et demi de pratique, et suis en ce moment même en train de planifier le 3ème que je ferai d’ici fin 2018 ! Les stages de Yoga me transforment un peu plus chaque fois et me permettent d’en apprendre davantage sur ma véritable personne…

 

Voici les 3 choses que les stages de Yoga m’ont appris : 

1) Déconnecter 

Ma première retraite a eu lieu en avril 2017, dans les montagnes du Valais en Suisse. Avant de partir, je m’étais fait la promesse que je n’utiliserai pas mon téléphone portable, que je ne consulterai pas mes e-mails, que je ne communiquerai pas avec mon compagnon ou mes amis, que je ne perdrai pas de temps sur les réseaux sociaux... J’arrive alors sur le lieu du séjour, gare ma voiture, sors mon bagage et éteins mon téléphone pour 5 jours. 

En participant à un stage de Yoga, je voulais m’imposer cette exigence ; celle de me donner entièrement à la pratique, sans être distraite par ce qui pouvait se passer à l’extérieur.

Résultat : la pratique quotidienne, les échanges avec les autres participants ou le temps libre pour s’aérer me faisaient oublier que j’avais un téléphone ! Même encore aujourd’hui, il m’arrive de passer en « mode avion » mon mobile pendant plusieurs heures sans que cela ne soit un problème.

2) Lâcher prise 

Participer à une retraite, surtout lorsqu’il s’agit de la première fois, des sentiments d’angoisse ou d’appréhension peuvent venir nous titiller... ​“5 mois que je pratique, ce n’est pas crédible pour participer à une retraite”, “jamais je ne réussirai les postures inversées”, “les autres ont certainement un​ meilleur niveau que le mien”, etc. 

J’ai compris au travers des deux stages que la pression n’avait pas sa place durant le séjour. Nous n’étions pas là pour nous “montrer”, ni pour faire voir à tous combien de temps on é​tait capable de tenir en ​Sirsasana (posture sur la tête).

Quel que soit mon niveau, les stages de Yoga m’ont offert le cadre nécessaire à ma pratique et au lâcher-prise. J’ai pu aborder sereinement les jours suivants, sans me soucier du rythme ou de ce que j’allais pouvoir ou savoir faire. 

3) Améliorer sa concentration 

Ne vous est-il jamais arrivé d’écrire un SMS tout en marchant vers votre train de 7h44, de penser à l’organisation des prochaines vacances pendant que vous lisiez ou de discuter avec un collègue tout en réfléchissant à ce que vous alliez devoir faire en rentrant le soir-même ?

Hélas, les sollicitations extérieures et le bavardage mental sont permanents. Durant l’un des stages de Yoga auquel j’ai participé, deux activités m’ont particulièrement aidé à gagner en concentration : 

- La pratique de ​Trataka, une technique yogique de purification du corps et de l’esprit qui  s’attarde sur le nettoyage des yeux. Assise en lotus, dans le silence, une bougie était placée face à moi, à environ un bras de distance et à hauteur de mes yeux. Je devais fixer la flamme 1 minute, puis fermer les yeux et me concentrer sur son image durant 4 minutes ; exercice que nous devions répéter 3 fois. 

 

En fermant les yeux, je voyais parfaitement la flamme se dessiner. La photographie était intacte pendant plusieurs secondes dans mon esprit. Mon objectif était de continuer de voir cette flamme, ses contours, ses couleurs, et de ne voir plus que ça…

-  Le coloriage de ​mandalas m’a permis de me recentrer, de réduire mon stress et mes éparpillements. J’en étais d’ailleurs étonnée ! Je ne pensais à rien d’autre qu’à mon dessin, aux couleurs que j’allais choisir, à ne surtout pas déborder, au rendu final, etc. Aucune pensée ne venait me gêner dans ce que je faisais. 

Déconnecter », « lâcher prise », « travailler ma concentration » : ces trois choses m’ont permis d’être réellement présente dans ma pratique et m’ont appris à ne pas me soucier du temps qui passe ou de ce qui existe en dehors du tapis…

J’ai aussi appris à me dire plus souvent ​“Ce n’est pas grave”, à ne plus stresser pour des choses futiles. J’ai appris à m’octroyer régulièrement du temps, en déroulant plusieurs fois par semaine mon tapis à la maison, à m’isoler pour lire ou encore à me balader seule pour l’unique plaisir d’être avec moi-même. 

 

Qui est Caroline Kulko, notre contributrice ?

caroline-kulko.JPGCôté pile : Responsable Communication d’une entreprise active dans le Digital en Suisse.

Côté face : Pratique le Yoga depuis plus de 2 ans pour maintenir une bonne énergie et un mental équilibré. Je suis en apprentissage permanent et ne perds pas une occasion d’approfondir mes connaissances.

 

Rituels et mantras du bonheur
Pourquoi pratiquer le Yoga prénatal ?
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

Rédaction


redaction@esprityoga.fr

 

 

 

Courrier des lecteurs


info@esprityoga.fr

 

Régie Publicitaire


contact@wellnessregiecom.fr
07 86 22 64 81

KIT MEDIA 2018 à télécharger

 

 

Abonnements


esprityoga@abopress.fr

03 88 66 26 19

Recevez la newsletter d'Esprit Yoga