esprit yoga logo


 

Prendre soin de son dos au quotidien

D’après les chiffres de la Caisse nationale d’Assurance maladie des travailleurs salariés, la lombalgie – le plus fréquent des maux de dos – est la première cause d’invalidité avant l’âge de 45 ans ! Véritable phénomène de société, le « mal du siècle » a des causes multifactorielles : la sédentarité, le surpoids et les mauvaises postures prises au quotidien notamment. 

 

photo-1519824145371-296894a0daa9.jpeg

Les mauvaises habitudes posturales modifient la structure physiologique du corps entraînant asymétrie, contraction ou fonte musculaire, perte de flexibilité, etc. Cela peut donner lieu tout d’abord à de l’inconfort, puis à des douleurs localisées dans différentes parties du dos et de la nuque. Mais le mal de dos peut également arriver sans aucune de ces causes « mécaniques ». Et même les douleurs dorsales apparemment mécaniques ont bien souvent aussi des origines psychologiques... 

 

Voici quelques pistes pour prendre soin de son dos :

 

Si, en toute logique, le surpoids peut aggraver ou déclencher une dorsalgie en exerçant une contrainte supplémentaire sur la colonne vertébrale, l’alimentation en elle-même ne serait pas étrangère à la santé de notre dos. L’ostéopathe Clothilde Roboam passe au crible les éventuels problèmes de digestion ou d’allergie alimentaire chez ses patients, notamment aux produits laitiers ou au gluten. Au registre de l’hygiène de vie, les médecins et praticiens interrogés dans le cadre de ce hors série ont tous en préalable rappelé l’impact très négatif du tabac sur le mal de dos. De même, s’éloigner de l’alcool constitue aussi un réflexe salutaire. En résumé, des conseils d’hygiène de vie conformes aux principes de la naturopathie. 

 

Avoir un bon matelas, un oreiller adéquat, un siège de bureau adapté et des chaussures confortables sont autant d’éléments importants pour la santé de notre dos. Le choix du matelas se détermine surtout par rapport à la taille et au poids du dormeur. Deux conseils seulement : essayer les modèles en magasin et changer sa literie au minimum tous les 10 ans. La position la plus adaptée est celle sur le côté. Idéalement, en alternant chacun des côtés. Le choix de l’oreiller est également important. Les oreillers ergonomiques ont une structure trop fixe, mieux vaut privilégier les oreillers garnis de plume dont on peut adapter la forme. 

 

Pour le siège de bureau, c’est un peu comme pour le matelas. Il est inutile d’investir dans un siège ergonomique ultra-coûteux. Pensez à vous lever, à marcher, à vous étirer, et cela plusieurs fois par jour, avant de vous rasseoir et de réadopter une bonne posture. Autre alternative, procurez-vous un bureau-debout et alternez la posture debout et l’assise classique avec un siège ! 

 

Dernier équipement important : les chaussures. Apparemment, pas facile de trouver chaussure à son pied ! La seule chose dont nous sommes certains, c’est que les talons hauts féminins induisent une rétractation des muscles des mollets et « projettent » le corps en avant. A la longue, cela est néfaste pour le dos. Un conseil donc : mesdames, remettez plus souvent vos pieds à plat ! 

 

Et si la santé du dos était le reflet de notre hygiène de vie ? De fait, pour éviter lombalgies et autres maux, il est important d’adopter de bonnes habitudes au quotidien, dans les gestes de tous les jours. Qu’il s’agisse de porter un enfant, ses sacs de course, ou de passer l’aspirateur, le mouvement est crucial : il faut penser à plier ses genoux en se baissant pour garder le dos droit et faire un juste usage de son corps. 

 

« Je conseille à mes patients d’adopter une assise large, bien en appui sur les ischions », explique Clothilde Roboam, ostéopathe. Les pieds à plat, les cuisses sont parallèles au sol, et la colonne s’étire à la verticale, sommet de la tête bien dirigée vers le haut (et non pas vers l’avant comme c’est souvent le cas face à un ordinateur). Ainsi a-t’on intérêt à s’accorder des pauses, que l’on peut mettre à profit en pratiquant pendant quelques minutes des respirations amples et profondes – qui libèrent le diaphragme et apaisent–, ainsi que des étirements. Quelques «chiens-tête-en-bas» au milieu de l’open space ? Et pourquoi pas ! Plus discrètement, n’hésitez pas à prendre l’habitude de vous étirer dans tous les sens sur votre chaise de bureau !

 

Article à retrouver dans le Hors-Série Dos, rédigé par Aude Ferbos et Laurence Pinsard.

 

 

 

3 postures simples pour assouplir les articulation...
Pourquoi pratiquer « Santosha », le contentement ?
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

Rédaction


redaction@esprityoga.fr

 

 

 

Courrier des lecteurs


info@esprityoga.fr

 

Régie Publicitaire


contact@wellnessregiecom.fr
07 86 22 64 81

KIT MEDIA 2019 à télécharger

 

 

Abonnements


esprityoga@abopress.fr

03 88 66 26 19

Recevez la newsletter d'Esprit Yoga