esprit yoga logo


 

Esprit Yoga

bla

Le yoga à l’hôpital

Lentement mais sûrement, le yoga fait son entrée dans les centres hospitaliers français. Une approche complémentaire à la médecine qui fait ses preuves.

Aux Etats-Unis, au Canada, en Angleterre, en Australie et dans plusieurs pays d’Asie (dont l’Inde), le yoga est présent dans les hôpitaux et centres de soins. Qualifié d’approche « supportive » (complémentaire), il est régulièrement proposé aux patients, au même titre que d’autres techniques comme la sophrologie, l’art-thérapie, les techniques de relaxation, le Qi Gong, etc. En fonction des symptômes qu’ils présentent et des traitements qu’ils suivent, les médecins prescrivent à leurs patients un certain nombre de séances d’une approche thérapeutique complémentaire (approches psychocorporelles et thérapies cognitives). Non seulement cela est pris en charge par les systèmes de sécurité sociale locaux, mais en plus, un bureau de recherche conduit des études sur l’efficacité de cette prise en charge innovante !

Une alternative de plus en plus fréquente en France
On a souvent l’impression que la France est à la traîne par rapport aux pays anglo-saxons, ou à la Suisse et l’Allemagne. Cela est vrai, dans une certaine mesure. L’hôpital Tenon, à Paris (20ème), propose des cours de yoga pour les patients hypertendus, cardiaques, présentant des troubles du rythme et des crises d’angine de poitrine. Plus récemment, des cours ont été introduits dans le service d’oncologie. En effet, depuis quelques années, le yoga est de plus en plus présent dans les hôpitaux. Cela dépend pour l’instant essentiellement de la volonté du chef de service. A la Polyclinique de la Louvière, à Lille, des cours sont dispensés au centre respiratoire et du réentraînement à l’effort. A l’hôpital Saint-Louis, à Paris (10è), les patientes atteintes d’un cancer du sein peuvent suivre gratuitement des cours de yoga depuis maintenant 5 ans. Idem à Nantes, au CHU.

Le yoga améliore la qualité de vie des patient(e)s
Le yoga a un impact sur la qualité du sommeil en réduisant la fatigue induite par les traitements et diminuerait également les risques de récidives. En fait, le yoga s’adapte à la personne malade, l’aide à mieux sentir son corps (et à avoir des sensations agréables d’un corps souvent meurtri ou douloureux), de travailler sur le souffle, la concentration. A l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris (13e), le yoga a récemment fait son entrée au service de rhumatologie et dans la médecine de l’obésité Il se révèle particulièrement utile dans la gestion de la douleur mais aussi pour que les patients deviennent plus autonomes et acteurs de leur guérison. A l'hôpital Lariboisière à Paris, les patients suivis pour une hypertension artérielle essentielle ont le choix entre un traitement médical à vie ou la pratique hebdomadaire du yoga. L’espace Plein Ciel de l’hôpital Necker, propose, lui, des cours pour les adolescents hospitalisés et pour le personnel de l’hôpital. Et les exemples sont de plus en plus nombreux...


Article écrit par Laurence Pinsard
Retrouvez l’intégralité de cet article dans notre Hors-série « Se soigner avec le yoga ».

Se libérer grâce au yoga
Le yoga et l’art : deux disciplines interconnectée...
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

Rédaction


redaction@esprityoga.fr

 

 

 

Courrier des lecteurs


info@esprityoga.fr

 

Régie Publicitaire


contact@wellnessregiecom.fr
07 86 22 64 81

KIT MEDIA 2018 à télécharger

 

 

Abonnements


esprityoga@abopress.fr

03 88 66 26 19

Recevez la newsletter d'Esprit Yoga