esprit yoga logo


 

Journée Internationale du Yoga à Delhi – 21 Juin 2018

Du yoga pour l’harmonie et la paix

Organisée par le Ministère de l’AYUSH en Inde (Ayurveda, Yoga, Unani, Siddha et Homéopathie), la Journée Internationale du Yoga prend place à Delhi, autour du minaret le plus haut de de la ville : Qutb Minar. Dix jours après cet événement indien incontournable, revenons sur cette matinée riche de sens.

 

Par Armelle Bontemps

YOGA3l.jpg

 

Le 21 Juin est célébrée la Journée Internationale du Yoga. Instaurée depuis le 11 décembre 2014 par l’ONU, peu après la déclaration du Premier Ministre indien Mr. Narendra Modi, qui avait pour souhait de faire perpétuer « la tradition ancienne de la pratique du yoga ; cadeau inestimable du patrimoine indien, qui unit corps et esprit, et permet à l’homme de retrouver une harmonie de vivre et une paix de soi. ». Lors de son discours du 27 Septembre 2014, il avait ajouté : « Le yoga est une approche holistique essentielle pour la santé et le bien-être de chacun. »

 

Ici à Delhi, les yogis se regroupent autour de Qutb Minar (« la tour de la victoire »). Monument imposant de la ville, cette tour gigantesque de 72 mètres de haut est l’endroit de Delhi le plus fréquenté. Endroit propice à l’intériorisation et la méditation, cette majestueuse Tour Eiffel à l’indienne, construite de marbre et de grès, s’élève au-dessus de nous comme une main divine. Elle nous rappelle que nous sommes infimes face à l’immensité du monde.

 

C’est ici que se passe ce rassemblement du yoga organisé par le « Ministère de l’Ayurveda, du Yoga, de la Naturopathie, Unani, Siddha (qui sont deux techniques de médecine arabo-persanes anciennes) et de l’Homéopathie (AYUSH) ». Un seul slogan pour cet événement : « Yoga for harmony and peace », (traduction : du yoga pour l’harmonie et la paix) qui est placardé depuis des semaines sur tous les tableaux publicitaires de la ville, les arrêts de bus et les devantures des boutiques.

 

A Qutb Minar, les tapis sont déjà installés sur l’herbe. Des rangées aux couleurs de l’événement se succèdent et prennent place devant l’estrade des professeurs montée dos au minaret. Des photos-reporters de tous les pays du monde et les médias indiens ont déjà installé leur matériel, et sont prêts à couvrir le rassemblement. Ici la tradition et la modernité se côtoient sans entrave. 

 YOGA6.jpg

 

La session démarre par des mantras en sanskrit récités par le professeur au centre de l’estrade. Ils ne sont pas chantés comme nous avons l’habitude de les pratiquer en Occident. Le premier mantra nous invite à nous recentrer et harmoniser notre corps et notre esprit en posture assise. Certains connaissent le mantra et suivent le professeur assez timidement. 

 

S’en suit une série de kriyas (techniques de purification) en mouvements : torsion de la nuque de chaque côté, ouverture du cœur, rotation des épaules et étirements des bras. Toujours accompagnés des instructions en mélange de sanskrit et d’anglais du professeur. Jusque là, rien à voir avec le déroulé d’un cours typique en Europe. C’est un peu déstabilisant mais cela amène aussi à s’interroger… Ici la pratique est fluide, les postures ne sont pas primordiales, seul le ressenti compte. Nous faisons une pause dans la pratique, et le professeur reprend une série de mantras dictés que nous accueillons en silence. Il nous est proposé de prendre le temps.

 

L’événement ne ressemble à rien de ce que nous avons l’habitude de faire dans les cours de Yoga dynamique et postural comme le Vinyasa ; la séance est plutôt simple, les mouvements doivent être légers et tranquilles, chacun fait ce qu’il est capable de faire. Des personnes âgées, des enfants, des femmes et des hommes forment le public de ce rassemblement en plein air. 

 

Pour terminer la séance nous allons vers quelques postures plus « complexes » comme le Cobra, le demi-chameau, le pont ou les torsions assises - qui me sont familières. Ici le pranayama (techniques de respiration) et la méditation avec les mantras sont réellement ancrés dans la pratique. Le professeur nous invite à passer en Savasana (posture de détente) et reprend sa récitation en sanskrit. 

 

Le soleil au zénith nous tape sur la peau. Les 40° de Delhi déjà atteints au matin me réchauffent de l’intérieur et m’empêchent de me détendre complètement. Je réalise pourtant que cette séance m’apporte un lâcher-prise différent de celui dont j’ai l’habitude. Apprendre à casser sa routine et sortir de ses schémas habituels deviennent alors des nécessités dans notre pratique moderne. La réappropriation du yoga par l’Occident nous apporte un confort qui parfois nous éloigne de la véritable essence : celle d’être, simplement. Revenir à l’essentiel est le véritable cadeau que l’on peut se faire…

 YOGA13n.jpg

 

 

  

Vidéo : Réveil vitaminé
Rituels et mantras du bonheur
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

Rédaction


redaction@esprityoga.fr

 

 

 

Courrier des lecteurs


info@esprityoga.fr

 

Régie Publicitaire


contact@wellnessregiecom.fr
07 86 22 64 81

KIT MEDIA 2018 à télécharger

 

 

Abonnements


esprityoga@abopress.fr

03 88 66 26 19

Recevez la newsletter d'Esprit Yoga

ey41 couverture