esprit yoga logo

 

esprit yoga numero 1 en france

 

 



 

 

Esprit Yoga

bla

Equilibrer le talon dans les postures debout

L'os du talon, le calcanéum, doit être bien stabilisé pour régler l’équilibre dans les asanas debout, comme les postures de l’aigle ou de l’arbre.

Le calcanéum est le plus gros os du pied, et ce n'est pas par hasard car on peut y déposer le poids du corps quand on est debout. Installez-vous debout sur les deux pieds devant un miroir et regardez la forme de l'arrière du talon : le bas de l'ovale, un peu aplati, repose sur le sol quand le haut de l'ovale est prolongé par le tendon d'Achille, qui se continue dans le mollet par le muscle triceps (fig. 1).

Observer le calcanéum "en charge"

Le calcanéum fait partie des os "porteurs", c'est à dire qu’il soutient le corps quand il est debout. Il reçoit, juste au-dessus de lui, l’os astragale qui participe, plus haut, à la cheville. Le placement, juste ou non, avec lequel le calcanéum porte l'astragale influence l'équilibre de tout l'édifice squelettique au-dessus. Il y a trois placements possibles :

- L'ovale du calcanéum peut être vertical. Le tendon d'Achille semble alors le prolonger, verticalement lui aussi, comme dans la figure 1.

- L'ovale peut être oblique comme si l'os se « couchait » un peu vers le côté interne. On appelle cela un calcanéum en pronation (fig. 2).

- L'ovale peut aussi être oblique comme si l'os se "couchait" un peu vers le côté externe. On appelle cela un calcanéum en supination (fig. 3).


Dans ces deux derniers cas, le tendon d'Achille n'est pas dans le prolongement de l'ovale. Il forme un angle avec celui-ci. Le talon paraît dévié, ce qui a des conséquences sur le reste du pied, en avant, mais aussi sur les os situés au-dessus.

Pour équilibrer le pied au milieu du talon, imaginez que vous vous tenez sur un patin à glace, avec la lame bien verticale. Pour sentir cela, placez un crayon sous votre pied dans la longueur, de manière à ce qu’il longe le milieu de la plante du pied et qu’il rende perceptible l’équilibre par les sensations de la peau du pied. Puis amenez votre poids sur le pied, plus ou moins complètement, en conservant bien la sensation et la mémoire du milieu.

 

Dans la posture de l’aigle et de l’arbre

Si vous vous placez dans la posture de l'Aigle (Garudasana), ici illustré pour le pied droit, sentez comment le croisement de votre jambe gauche autour de la droite tend à entraîner votre pied d'appui en pronation (fig. 2). Vous pouvez alors rechercher l'action, petite mais précise, des muscles vus plus haut pour réduire la pronation et revenir vers le milieu. Dans la posture de l'arbre (Vrishkasana), ici illustré pour le pied droit, la poussée de votre pied gauche sur votre cuisse opposée entraîne le pied d'appui en supination (fig. 3). Vous pouvez alors rechercher l'action du côté externe du pied et de la cheville, qui va maintenir le placement de votre talon bien au milieu.

 

Texte et illustrations de Blandine Calais-Germain
Retrouvez l’intégralité de notre article sur l’anatomie posturale du talon dans Esprit Yoga n°36.

Nouveautés livres : Notre sélection
Se préparer aux examens avec le yoga
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

Rédaction


 

redaction@esprityoga.fr

 

 

 

 

Courrier des lecteurs


 

info@esprityoga.fr

 

Régie Publicitaire


 

contact@wellnessregiecom.fr
07 86 22 64 81

 

KIT MEDIA 2017 à télécharger

 

 

Abonnements


 

esprityoga@abopress.fr

03 88 66 26 19