esprit yoga logo


 

AUROVILLE : 50 ANS D’UNE EXPÉRIENCE UNIQUE

Cette année Auroville fête son 50e anniversaire. Comment la ville universelle, sans nationalités ni appartenance, poursuit-elle son évolution ? 

 

Reportage de Marie Thoris

Capture d’écran 2018-06-10 à 10.42.26.png

 

Mon regard se pose sur le Matrimundir« temple de la mère » en sanskrit, qui constitue le centre névralgique d’Auroville : une sphère de 36 m de diamètre, recouverte de disques dorés. Je retrouve l’exubérance des tropiques, tant végétale qu’animale. 

L’ensemble constitue l’emblème d’Auroville et l’agencement intérieur du Matrimundir : douze salles de méditation autour de la chambre centrale. Souvent, les Aurovilliens et les invités s’y rejoignent pour méditer en silence. 

Je passe la matinée à sillonner Auroville en vélo et visiter les points centraux de rencontre comme la « solar kitchen », « restaurant-cantine » qui utilise l’énergie solaire pour fonctionner. 

La variété est ce qui caractérise les lieux de vie d’Auroville : cabanes perchées, modestes maisonnettes, maisons particulières d’architecte, ou encore guest house de luxe avec piscine. Leur particularité ? Une atmosphère « sattvique », mélange de simplicité, et d’harmonie avec la nature. 

Auroville n’a pas d’organisation hiérarchique mais une assemblée des résidents, sur un mode égalitaire. Ici les enfants choisissent leurs matières et sont encouragés à développer leurs talents à partir de leurs inclinaisons naturelles. 

Les résidences portent des noms inspirants : création, horizon, courage, révélation, gratitude... La ville a pourtant du mal à répondre à une demande croissante de logement : des dizaines de projets et d’habitats en cours de construction. Certains Aurovilliens ont « acheté » leur studio. Ils ne payent pas de loyer mais tous les logements restent la propriété d’Auroville : s’ils doivent quitter la ville, le logement sera attribué à d’autres Aurovilliens. 

Du toit, via un jeu de miroirs, un rayon du soleil descend tout droit sur le globe de cristal, peut-être le plus gros globe de cristal au monde (70 cm de diamètre). La lumière céleste vient toucher la terre : telle est la symbolique, puissante. C’est un espace, hors du temps : un lieu de ressourcement profond, une cave secrète. Quelle chance d’habiter une ville dont le cœur est si harmonieux ! 

Auroville est à la fois différente de l’Inde et de tout ce que l’on peut trouver en Occident. Il faut se montrer curieux et ouvert. Les rencontres ici sont faciles, chaleureuses. Les rapports humains sont ici en réalité tout à fait normaux. 

Il semble essentiel que de tels lieux existent sur terre, afin d’engager un chemin nouveau, une autre façon d’habiter la planète… Aussi imparfaite que soient ces tentatives, elles ont le mérite de s’y engager. C’est le cas de ces presque 3000 Aurovilliens, en marche vers l’exploration hors des sentiers battus !

 

Retrouvez l’article au complet dans le numéro 43 du magazine Esprit Yoga, encore disponible dans les kiosques et à l’achat en ligne. 

 

Partie gagnante : yoga & sport font équipe
"Libérer son corps des blocages" : la séquence yog...
get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

Rédaction


redaction@esprityoga.fr

 

 

 

Courrier des lecteurs


info@esprityoga.fr

 

Régie Publicitaire


contact@wellnessregiecom.fr
07 86 22 64 81

KIT MEDIA 2019 à télécharger

 

 

Abonnements


esprityoga@abopress.fr

03 88 66 26 19

Recevez la newsletter d'Esprit Yoga